Mardi 15 décembre 2020 - CR du club lecture

L’ANOMALIE prix Goncourt 2020, un roman oulipien récompensé

Même si notre réunion du club lecture n’a pu de nouveau avoir lieu en présentiel ce 15 décembre, nos lectrices et lecteurs s’intéressent toujours à l’actualité littéraire (voir Les Prix littéraires 2020) et s’évadent par la lecture en cette fin d’année inédite et bouleversée. Et voici la liste de nos lectures de décembre :

L’ANOMALIE Prix Goncourt 2020 : l’auteur Hervé Le Tellier est mathématicien de formation, ancien journaliste (émission Des papous dans la tête sur France Culture) et Président depuis 2019 de L’OuLiPo (OUvroir de LIttérature POtentielle), cette association d’écrivains, de poètes, d’intellectuels qui composent en se fixant, par jeu, des contraintes et qui a compté dans ses rangs Raymond Queneau, Georges Perec, Marcel Duchamp, Italo Calvino… L’ANOMALIE est donc un roman« oulipien», confectionné, dit Hervé Le Tellier, comme « un scoubidou » avec des fils de différentes couleurs, c’est-à-dire avec différents genres littéraires, un peu de roman noir, un peu de roman sentimental, un peu de roman d’anticipation, un peu de roman d’introspection et huit personnages qui se déclinent selon ces différents genres. C’est un livre dont le scénario est très original, divertissant, amusant, parodique, parfois glaçant, qui attise la curiosité et la réflexion et c’est un roman qui maintient le suspense jusqu’à la dernière page ! Attention le voyage entre les lignes est renversant, on n’en sort pas «un»demne! (Véronique)

UN CRIME SANS IMPORTANCE d’Irène Frain, Marie-Pierre a lu ce récit Prix Interallié 2020 : 14 mois après le décès effroyable de sa sœur, l’écrivaine entreprend l’écriture d’«Un crime sans importance » afin de conjurer un silence devenu insupportable, le silence d’une famille désunie et l’ inertie d’une justice à deux vitesses face à laquelle toute tentative pour comprendre se révèle très compliquée.

ÂME BRISÉE d’Akira Mizubayashi: Elisabeth recommande ce beau roman, prix des libraires 2020. L’auteur est un écrivain et universitaire japonais qui a étudié en France et enseigne le français à Tokyo. Il a publié six essais en japonais avant d’écrire en français deux romans comme ÂME BRISÉE en 2019. L’histoire commence à Tokyo en 1938…

LA FORÊT AUX VIOLONS de Cyril Gély (2020): Régine a aimé cette jolie histoire qui se passe dans l’Italie du XVIIème siècle. Un jeune luthier de Cremone entreprend cinq voyages dans « les montagnes roses» d’Italie afin d’acheter du bois pour fabriquer ses violons. Ce luthier s’appelle Antonio Giacomo Stradivari…

MOI, MARIE ANTOINETTE d’Isabelle Comtesse de Paris: De Vienne à Versailles, en passant par Paris, de son adolescence à sa fin tragique, nous découvrons la vie intérieure de Marie-Antoinette que raconte la Comtesse de Paris sa descendante. (Henriette)

LE CRÉPUSCULE ET L’AUBE de Ken Follett (2020) : ce roman est une « préquelle », c’est-à-dire un livre dont l’histoire précède celle d’une œuvre antérieurement créée, ici la série LES PILIERS DE LA TERRE. Pascal a été captivé par ce très gros roman bien documenté où rien ne manque : trahisons, complots, morts souvent violentes et histoire d’amour. Nous sommes en 997, les anglais et les Vikings se livrent une guerre sans pitié. Edgar, jeune constructeur de bateaux, projette de quitter son village avec la femme qu’il aime. Suite à l’attaque des Vikings, sa promise et son père sont tués et Edgar doit s’enfuir en compagnie de sa mère et ses deux frères. Ils trouveront refuge et une terre à cultiver dans un hameau géré par toute une famille avide de pouvoir

AU SOLEIL REDOUTÉ de Michel Bussi (2020) : Hiva Oa, vous connaissez ? C’est sur cette île des Marquises où reposent Gauguin et Brel que les cinq lauréates du concours « Plumes lointaines » ont été invitées. Choisies parmi plus de 30000 participantes, hébergées à la pension « Au soleil redouté », elles vont suivre un atelier d’écriture animé par Pierre-Yves François, coqueluche littéraire. Une disparition, suivie d’un premier meurtre vont bouleverser ce séjour paradisiaque. Ce huis-clos, sur une île à plus de 1000 kilomètres de Tahiti où se trouve la gendarmerie, avec un coupable parmi les pensionnaires n’est pas sans évoquer le roman d’Agatha Christie « Les dix petits nègres ». Un livre facile à lire, au suspense bien construit, avec des informations distillées par M. Bussi sur Gauguin, Brel, la colonisation des Marquises, les essais nucléaires de Mururoa, sur les coutumes et croyances insulaires… (Catherine)

LA DANSE MACABRE de Marie-Bernadette Dupuy (2020), dernier volet de la trilogie LARA. Ce dernier volume riche en rebondissements lève enfin le voile sur les mystères qui ont plané plusieurs années sur le Morbihan. On y retrouve l’héroïne Lara, l’homme qu’elle aime, sa sœur Fantou… et le commissaire Renan face à une enquête de plus en plus complexe. (Henriette)

JUSTE AVANT LE BONHEUR d’Agnès Ledig (2013) Marie-Christine a aimé ce roman d’Agnès Ledig : Julie, caissière d’un supermarché avec un directeur odieux, vit difficilement pour élever seule son fils de trois ans Ludovic. Paul vient faire ses courses. Il vient d’être quitté par sa femme. Il se prend d’affection pour cette caissière, l’invite à déjeuner, puis lui propose un voyage en Bretagne dans sa maison au bord de la mer. Le petit Ludovic y découvre la mer pour la première fois. Ce voyage va bouleverser la vie de tous. Mais un terrible drame va survenir… L’écrivaine veut dans ce roman nous rappeler que malgré la brutalité de la vie, il faut s’accrocher et savourer chaque instant, elle nous réconcilie avec la vie.

UNE PETITE VILLE EN ALLEMAGNE (1968) : Christian a redécouvert ce roman écrit par le maître du roman d’espionnage récemment disparu, l’écrivain britannique John Le Carré (1931-2020). À Bonn, en pleine guerre froide, un fonctionnaire de l’ambassade britannique Leo Harting disparaît brusquement en emportant, semble-t-il, des documents ultra confidentiels. L’agent Alan Turner est dépêché sur place pour mener l’enquête… John Le Carré est très connu pour son roman adapté au cinéma L’ESPION QUI VENAIT DU FROID (1963). En 2018, John Le Carré a publié une suite inspirée de ce best-seller : L’HÉRITAGE DES ESPIONS.

Nous espérons tous nous retrouver le mardi 26 janvier 2021 pour une nouvelle réunion du club lecture à la Chapelle des Sœurs noires si la situation sanitaire s’améliore.

Alors bonnes fêtes de fin d’année à tous, de très beaux livres en cadeaux !

Mais restons toujours très prudents afin que 2021 nous soit plus douce et légère que 2020!

                                                                               Véronique

LES PRIX LITTÉRAIRES 2020

Le Prix Nobel de littérature 2020 a été attribué à la poétesse américaine LOUISE GLÜCK qui est méconnue et encore peu traduite en France. Elle offre une poétique de l’intimité, sous une apparente simplicité qui cache une réalité profonde.

Sentez l’air, c’est l’odeur du pin blanc,

Plus intense lorsque le vent souffle à travers lui

Et le son qu’il produit est tout aussi étrange

Comme le bruit du vent dans un film.

En France, la remise des résultats des prix littéraires a été perturbée par la crise sanitaire et la fermeture des librairies. Mais voici enfin le palmarès :

Hervé Le Tellier a remporté le Prix Goncourt avec son roman L’ANOMALIE: L’histoire d’un événement survenu à bord d’un avion d’Air France au cours d’un vol Paris New York va bouleverser la vie des passagers ainsi que la face du monde.

Le Prix Renaudot a récompensé Marie-Hélène Lafon pour HISTOIRE DU FILS: l’histoire d’une famille de la petite bourgeoisie provinciale de 1908 à 2008 dans le Cantal et à Paris. Au centre, il y a le fils André, l’enfant de Gabrielle et d’un père inconnu. Un roman court servi par une écriture remarquable.

Le Prix Renaudot essai a été attribué à Dominique Fortier pour LES VILLES DE PAPIER, livre qui évoque la poétesse américaine Emily Dickinson (1830-1886) et son monde intérieur, sa maison réduite à une feuille de papier. Le monde est noir et la chambre est blanche. Ce sont les poèmes qui l’éclairent

L’Académie Française a décerné son Grand Prix du Roman à Étienne de Montety pour LA GRANDE ÉPREUVE: un roman inspiré de l’assassinat du Père Hamel de St Étienne du Rouvray en 2016.

Serge Joncour a obtenu le Prix Femina avec son livre NATURE HUMAINE: un grand roman rural qui dépeint les mutations de la France à la fin du XXème siècle à travers le destin d’une famille d’agriculteurs du sud-ouest.

Le Prix Médicis a été remis à Chloé Delaume pour LE CŒUR SYNTHÉTIQUE: on y suit les mésaventures d’Adélaïde 46 ans, attachée de presse, obnubilée par l’idée de retrouver un homme et de se marier. Ses quatre amies intimes vont l’aider. Un roman drôle et poignant.

Le Prix Interallié a couronné UN CRIME SANS IMPORTANCE , le récit intime et autobiographique d’Irène Frain à propos du meurtre de sa sœur aînée en 2018. Une enquête qui piétine mais pour l’écrivaine,« cette mort ne peut rester sans voix».

LA GRÂCE de Thibault de Montaigu a remporté le Prix de Flore: Un écrivain dépressif est amené à enquêter dans un monastère sur son oncle décédé, un frère franciscain, ancien dandy mondain touché par la grâce. Le narrateur lui-même touché par la grâce dans cette entreprise retrouvera le goût de la vie.

Le Prix Goncourt des lycéensa été décerné à Djaïli Amadou Amal pour son roman LES IMPATIENTES. Djaïli Amadou Amal dénonce dans ce roman élu par des lycéens la condition féminine en Afrique centrale et évoque la question universelle des violences faites aux femmes à travers les destins de femmes à qui on a donné un seul conseil : « patience ! ».

Les lycéens du Prix Renaudot ont choisi LE MÉTIER DE MOURIR de Jean-René Plaetsen: Qui est cet énigmatique officier dénommé Belleface qui commande en 1985 un avant-poste dans le sud du Liban? Un jeune soldat français va tenter de découvrir son secret.

Le Prix du roman des étudiants France Culture-Téléramaet le Prix Landerneau des lecteurs ont récompensé Lola Lafon pour CHAVIRER: Cléo à 13 ans rêve de devenir danseuse. On lui fait miroiter une bourse et une brillante carrière mais finalement la passion de Cléo va vite chavirer quand elle va bientôt se retrouver prise au piège d’un réseau pédophile…

Beaucoup de diversité cette année dans cette sélection tant attendue…

  

Les participants présentent des livres qu'ils ont lus et qui les ont séduits ou intéressés, en font un bref résumé et exposent leurs appréciations. Au gré de chacun, les livres sont prêtés à l'un ou à l'autre. Ces échanges permettent naturellement la communication et une meilleure diffusion des œuvres qui le méritent.

Le quatrième mardi du mois à 14h30 - Chapelle des Soeurs Noires

Responsable : Mme Véronique Lefebvre

06 24 39 92 84

Contactez-nous

Agenda

Nos futures activités:
cliquez sur le jour qui vous intéresse

Février 2021
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
1
Aucune image
00:00
Date :  2021-02-01
2
Aucune image
00:00
Date :  2021-02-02
3
14:30
Rendez-vous à Eccles sur la place
Date :  2021-02-03
4
5
Aucune image
00:00
Date :  2021-02-05
6
7
8
Aucune image
00:00
Date :  2021-02-08
9
Aucune image
00:00
Aucune image
14:00
Date :  2021-02-09
10
14:30
Rendez-vous à La Flamengrie sur la place de l'église
Date :  2021-02-10
12
Aucune image
00:00
Date :  2021-02-12
13
14
15
Aucune image
00:00
Date :  2021-02-15
16
Aucune image
00:00
14:15
Date :  2021-02-16
17
14:30
Rendez-vous à Wattignies-la-Victoire sur la place
Date :  2021-02-17
18
Aucune image
09:30
Date :  2021-02-18
19
Aucune image
00:00
Date :  2021-02-19
20
21
22
Aucune image
00:00
Date :  2021-02-22
23
Aucune image
00:00
Date :  2021-02-23
24
14:30
Rendez-vous à Ferrière-la-Grande, place de la salle des fêtes
Date :  2021-02-24
25
26
Aucune image
00:00
Date :  2021-02-26
27
28

LÉGENDE:

couture Atelier Couture
lecture Club de lecture
conferences Conférences
reunions Réunions
anglais Anglais
art florale Art floral
cine Ciné discussion

randonnees Randonnées
tricots Club Tricots
voyages Voyages
cercles litteraires Cercles littéraires
dentelle Club de dentelle
ecriture Atelier d'Ecriture
parrainage Parrainage

Banner- Club de lecture
Cookies