Mercredi 30 Novembre 2022 Avesnelles

Marche au départ d’Avesnelles le 30 novembre 2022

 

Nous étions 27 participants en cet après-midi .

Malgré un ciel gris , nous avons apprécié les couleurs de l’automne et avons pris un bon bol d’air. Puisse-t-il éradiquer tous les microbes.

AVESNELLES.

1271 hectares, altitude : 206 m, 2371 hab en 2019.(les Avesnellois)

La commune est arrosée par l'Helpe Majeure et le ruisseau du Moulinet

Avesnelles-Saint-Denis, comme on disait autrefois, est le petit Avesnes. La paroisse dépendait de l’abbaye de Liessies. L’agglomération a vraisemblablement été construite sur l’emplacement d’une bourgade franque. Des fouilles ont permis de découvrir des objets intéressants de cette époque, actuellement conservés au musée de la Société Archéologique d’Avesnes et provenant des tombes d’un grand cimetière qui s’étendait de l’église actuelle jusque l’Helpe. En faisant des travaux d’aménagement de la voirie autour de la mairie, une tombe du 8eme siècle a été mise au jour. On peut penser qu’Avesnelles correspond à la localité appelée Avisinia donnée par Charlemagne à l’abbaye de Saint Denis en France en 775.

L’EGLISE : Elle est bâtie sur un tertre, ancien cimetière, qui, au 15eme siècle, était ceint de murailles. L’église, qui ne comportait qu’une nef, a été remaniée au 16eme siècle par les moines de Liessies. Les nefs latérales ont été ajoutées au début de ce siècle par le curé de l’époque, le chanoine Carlier. Le porche et la porte d’entrée (MH) surmontée autrefois de la statue de saint Denis, patron de la paroisse, sont du 16eme siècle. Le porche est magnifiquement sculpté, et la porte est composée de 16 panneaux traités dans le style de la Renaissance, avec personnages mythologiques, dauphins, chimères, etc.

Les fonts baptismaux, gothiques, porte la date de 1535. Ils sont en pierre bleue, et portent l’inscription : Sanctificetur et fecundetur fons iste. Ce quisignifie que cette fontaine sanctifie et féconde. Deux grenouilles décorent la base des piliers. Ces batraciens se retrouvent dans d’autres églises et ont peut-être donné naissance à l’expression populaire « grenouilles de bénitier »… Au pourtour de la chapelle, de jolies statues de bois : saint Paul, saint Barthélémy portant la hache de sa décapitation (MH), saint Fiacre patron des jardiniers, sainte Anne, etc. Ces statues proviendraient de l’abbaye de Liessies (16eme). En sortant de l’église, suivre la route qui la longe et passe sur le pont du chemin de fer. En arrivant au fond de la vallée, 100 mètres plus loin, on aperçoit à droite des carrières et des monticules : c’est le camp de César.

Le camp de César : Il est traditionnellement désigné comme se trouvant à Avesnelles, mais en réalité il est sur le territoire de la commune de Flaumont-Waudrechies. Le terrain a été bouleversé par les extractions des carrières de Dolomie, et il est difficile aujourd’hui d’y reconnaître la forme primitive du  «camp de César ». On peut cependant distinguer encore des levées de terre au nord-est, sud-est et sud-ouest, qui sont des fragments de son parapet (agger), haut de 2,50m à l’intérieur, et de son rempart (vallum). L’enceinte du camp avait la forme de 2 quadrilatères irréguliers, accolés l’un à l’autre. Le plus grand, situé en face de Waudrechies, avait 296m de long sur 263 m de large ; le petit, vers Avesnelles, avait 162m de long sur 140m de large. Ce camp est un oppidum d’origine gauloise, ainsi que l’ont démontré les fouilles qu’on y a faites et les objets qu’on y a trouvés (monnaies, clous, etc.). Il est caractérisé par l’usage du « murus gallicus » c’est à dire l’utilisation conjointe d’une armature de bois et d’un remplissage en terre et pierres. Les Romains l’utilisèrent pour y cantonner les troupes préposées à la garde du pays et des communications de Bavay à Reims. Un chemin le reliait en effet à la chaussée Brunehaut, vers Godin ; un autre diverticulum reliait le camp à celui de Macquenoise. Le camp fut utilisé en 1667 par Louis XIV. Lorsque le roi logea à Avesnes, il fit parquer sa Cavalerie, commandée par Lauzun, au camp de César.

 

 

 

Chaque mercredi après midi, un grand nombre de marcheurs parcourt les chemins et sentiers de Sambre-Avesnois. Trois sections se répartissent les trajets selon leurs goûts et leur forme physique pour des parcours de 6 km, 8 km ou 10 km voire plus.

Le mercredi - rendez-vous sur un lieu de randonnée différent à 14h30 (à 14h00 à partir du 8 novembre)

Responsables:
M. Patrick Jeanniot
Mme Brigitte Devos

Contactez-nous

Agenda

Nos futures activités:
cliquez sur le jour qui vous intéresse

Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
1
2
3
5
7
8
14
15
21
22
28
29

 Le certificat médical est obligatoire pour la participation dans les promenades et randonnées pédestres.

Banner- Randonnees
Cookies