Mercredi 09 Novembre 2022 Berlaimont

Marche à Berlaimont 9 novembre 2022

La nature est encore verdoyante, l’automne tarde à venir.

 

Le ciel sombre, où se mêlent le bleu, l’ocre et le violet, me fait penser aux ciels irlandais. Le soleil illumine de ses rayons les premières feuilles ambrées. Celles- ci s’accrochent aux arbres qui se reflètent sur la Sambre où glissent lentement une famille de canards ainsi qu’un adepte du paddle. La rivière se faufile entre les arbres et nous invite à la suivre ; elle nous exhorte à la rêverie. Le silence nous entoure. J’admire l’eau calme de l’étang entouré de feuilles mortes éparses ici et là. Un clocher se dessine dans le lointain derrière un saule pleureur qui étale sa splendeur. L’Avesnois nous réserve toujours des occasions de rêver.

Ann Mary

Berlaimont

La commune est à l’altitude de 141 mètres et a une superficie de 1 310 hectares pour une population de 3 079 habitants en 2015 "Les Berlaimontois".

Un peu d’histoire :

Berlaimont fut autrefois un bourg important de l’ancien comté de Hainaut. Si l’on veut chercher ses origines, force est de les attribuer à la colonie franque qui s'établit au bord de la Sambre, sur le mont qui constitue le centre de l’agglomération. Le chef de celle-ci lui légua son nom.

Mais de ces temps obscurs et lointains les archives ne conservent rien et il faut attendre le XIIème siècle pour voir le village se dessiner. Alors se crée la paroisse, dont l’autel est donné en 1110 à l’abbaye de Fesmy qui y a déjà établi un prieuré. C’est aussi en ce XIIème siècle que deux membres de la famille des seigneurs de Berlaimont : Eustache et Yzambart, allèrent aux croisades et qu’un de ses premiers seigneurs, Gilles de Chin, alla pour la même cause et selon la légende guerroyer en Palestine.

Cette famille de Berlaimont devait fournir au pays des personnages qui jouèrent souvent un rôle politique important. Tel Charles de Berlaimont, qui fut gouverneur du comté de Namur, membre du Conseil d’état et chef des Finances des Pays-Bas espagnols.

Il était près de la Régente des Pays-Bas, Marguerite de Parme, lorsqu’en avril 1566, le comte de Bréderode vint à la tête de 400 gentilshommes protester contre la tyrannie espagnole et l’Inquisition. Voyant la frayeur de la Régente, Charles de Berlaimont essaya de la rassurer en disant : "Ne craignez rien, Madame, ce ne sont que des gueux".

Telle serait l’origine de ce nom de "gueux" porté avec fierté par les conjurés qui prirent une écuelle pour signe de ralliement et faillirent mettre en péril la monarchie de Philippe II.

Un de ses fils, Louis de Berlaimont, fut archevêque de Cambrai et honora son siège épiscopal par l’exemple des plus belles vertus. Un autre, Claude, surnommé Monsieur de Haultepenne, fut général de l’artillerie espagnole et prit part à de nombreuses batailles des Pays-Bas.

Les seigneurs de Berlaimont avaient, sur la Sambre, un château fort dont le Grand Condé s’empara en 1643 après la bataille de Rocroi. Le château fut alors détruit, ainsi que tout le village qui avait déjà subi le même sort en 1477 et 1578.

Ce n’est qu’en 1671 qu’une nouvelle église fut rebâtie, avec les débris de l’ancienne église et des pierres du château. La tradition veut que le roi Louis XIV ait autorisé les habitants à tirer gracieusement de la forêt de Mormal les chênes nécessaires à la charpente et au clocher.

Avant la Révolution, Berlaimont était le siège d’un bailliage seigneurial ressortissant directement en appel devant la Cour de Mons, puis après l’annexion, devant le Parlement de Flandre. Il y avait aussi dans le bourg un couvent de sœurs grises, de l’ordre de saint François, fondé en 1507, par Gilliette de Berlaimont et son époux Louis Rollin, seigneur d’Aymeries.

La légende de Gilles de Chin :

Gilles de Chin, premier chambellan des comtes de Hainaut, tua dans les marais de Wasmes, près de Mons, un dragon terrible qui décimait toute la contrée.

Cette légende a son explication naturelle. En léguant à l’abbaye de Saint-Guislain toute proche une partie du territoire de Wasmes, Gilles fit assécher les marais qui le recouvraient. Or, au Moyen Âge, la régression des eaux s’expliquait dans la croyance populaire par la destruction d’un dragon, dont l’haleine rendait les lieux insalubres.

Chaque année la commune de Wasmes célèbre en un combat pacifique le triomphe de Gilles de Chin sur le dragon.

À cette légende s’apparentent les fêtes du Doudou de la ville de Mons.

À l’issue d’une procession ancestrale, saint Georges, qui s’identifie peut-être avec Gilles de Chin, terrasse un dragon sur la Grand-Place.

La ville de Berlaimont a repris depuis quelque temps cette fête à son compte.

Un cortège y est organisé tous les ans, et l’on promène le fameux dragon, connu ici sous le nom de Bouzouk.

Curiosités :

Duchâteau, toute trace a disparu avec les travaux de canalisation de la Sambre.

L’église (MH), dédiée à St Michel, a été totalement incendiée en 1944.

Ce bel édifice du XVIIème siècle a cependant retrouvé son clocher à bulbe et sa belle voûte de chêne lambrissée. Un tref de fer forgé sépare la nef du chœur.

Dans la Grand-Rue il subsiste de belles façades, mais elles ont subi quelques restaurations:

La résidence du prieur (n°34), dont une pierre au linteau de la porte rappelle la reconstruction en 1688.

La maison du dernier bailli (n°31), construction du XVIII° siècle aux ancrages élégants…

Berlaimont a une superficie de 1310 ha. Altitude :141m

3251 habitants « Les Berlaimontois »

Chaque mercredi après midi, un grand nombre de marcheurs parcourt les chemins et sentiers de Sambre-Avesnois. Trois sections se répartissent les trajets selon leurs goûts et leur forme physique pour des parcours de 6 km, 8 km ou 10 km voire plus.

Le mercredi - rendez-vous sur un lieu de randonnée différent à 14h30 (à 14h00 à partir du 8 novembre)

Responsables:
M. Patrick Jeanniot
Mme Brigitte Devos

Contactez-nous

Agenda

Nos futures activités:
cliquez sur le jour qui vous intéresse

Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
3
4
10
11
17
18
21
22
24
25
26
27
28
29
30
31

 Le certificat médical est obligatoire pour la participation dans les promenades et randonnées pédestres.

Banner- Randonnees
Cookies