Mercredi 03 Aout 2022 Gommegnies

Marche à Gommegnies

Neuf marcheuses et marcheurs n’ont pas hésité à se lancer sur les routes et les chemins par cette belle journée ensoleillée.

2308 Gommegnies

 

1531 ha -- altitude : 124 m -- 2308 habitants en 2019 (jadis 3487) : les Gommegnions

Village aux nombreux hameaux parsemés sur le territoire : Carnoy (église de 1863) ; Cheval Blanc ; Petit Gommegnies ; Hitonsart ; Sart Loton ; Grand Sart.

La chaussée romaine Bavay – Saint-Quentin traverse Gommegnies.

Paroisse du décanat de Valenciennes au XIIème siècle. La terre était une des vingt-deux baronnies du Hainaut et fut érigée en comté au XVIIème par les archiducs Albert et Isabelle.

Les comtes figurèrent à la promulgation de la Grande Charte du Hainaut qui fut solennellement jurée à Mons en 1200 par Bauduin de Constantinople.

De ce riche passé Gommegnies a conservé le blason orné d’une licorne : animal fabuleux à corps de cheval avec une corne unique blanche et noire sur le front, symbole de force et de virginité et qui était censée neutraliser le poison. La licorne apparaît dans l’art médiéval, tapisserie de Boussac (Creuse) : "La Dame à la Licorne".

Village brûlé en 1340 par le duc de Normandie et saccagé par les Français en 1359 par suite de l’alliance faite par les seigneurs de Gommegnies avec Édouard III, roi d’Angleterre.

L’église de l’Assomption remonte au XVIème siècle, restaurée plusieurs fois : 1635, brûlée par les partisans "Qu’as-tu là" en 1839 et récemment.

On remarque son portail, une tourelle de grès et de briques à meurtrières qui flanque le chœur. À l’intérieur : lambris du chœur du XVIIIème. À l’extérieur : pierres tombales dont celle du comte Franeau d’Hion érigée en la mémoire de sa jeune épouse.

Château :

Ancien château seigneurial du milieu du XVème transformé en habitations modernes.

Le Veau d’Or :

D’après une tradition populaire il serait enterré entre Gommegnies et Bavay : ???

Hydrographie :

Ruisseau de l’Aunelle.

Personnes célèbres de Gommegnies.

Gaston Basilaire :né à Gommegnies le 29 mars 1886.

Brillantes études au collège du Quesnoy "enseignement deux ans". Service militaire à Landrecies et Valenciennes.

Reçu au concours de commissaire de police en 1908 ; en 1909 : Ministère de l’Intérieur ; à 25 ans commissaire de police à Sézanne, ensuite Charleville-Mézières, Rennes, Lille. Dévouement dans l’accomplissement des tâches sociales. Commissaire central Lille, Roubaix, Tourcoing. En 1943 mis à la retraite par le gouvernement de Vichy. Chargé par le Comité d’Alger de préparer dans la clandestinité un plan de réorganisation de la police avec les résistants du Nord de la France. Arrêté en 1946 par la police allemande et la Gestapo, condamné à mort, transféré à Loos puis St-Gilles à Bruxelles, embarqué avec 300 déportés vers les camps de concentration et libéré par l’armée de résistance belge pendant le trajet.

Retrouve la France libérée et devient, à Lille, le cofondateur de "La Voix du Nord".

Décédé à 60 ans. Inhumé à Gommegnies.

Célestin Hennion :né à Carnoy en 1862.

1886 : après engagement au 110ème d’Infanterie et un séjour en Tunisie, Direction de la Police à Paris "sous-inspecteur 2ème classe".

1901 : commissaire principal.

1907 : directeur de la Sûreté Générale.

De 1908 à mai 1913 : maire de Gommegnies.

1913 : préfet de police.

1914 : commissaire général auprès du gouvernement belge installé au Havre.

1915 : décès à l’âge de 52 ans.

René Jouglet :né à Carnoy en 1884

Fortement aidé par Célestin Hennion pour ses qualités d’écrivain et de poète, laisse 30 romans et de nombreuses critiques littéraires. Ses ouvrages : de "L’enfance abandonnée" au "Grand carnaval". Il faut retenir "Les paysans" en deux volumes. "Enfance et jeunesse", "L’apprentissage" retracent sa vie à Gommegnies. Secrétaire de la Confédération Internationale des Auteurs et Compositeurs de Musique jusqu’en 1960.

Décédé en 1961 à Montrouge.

Désiré Carpentier : né à Hitonsart en 1849

1862 : à 13 ans, aide-cuisinier : comte de Montalivet à Paris ; Rothschild ; Baroche, Ministre de la Justice et Schneider (Creusot).

1869 : inauguration du canal de Suez : suite d’Hussein Pacha en tant que pâtissier.

1870 : au service de l’empereur François-Joseph d’Autriche.

1871 : à Londres avec les Schneider "impératrice Eugénie".

1938 : mort à Gommegnies.

}

Chaque mercredi après midi, un grand nombre de marcheurs parcourt les chemins et sentiers de Sambre-Avesnois. Trois sections se répartissent les trajets selon leurs goûts et leur forme physique pour des parcours de 6 km, 8 km ou 10 km voire plus.

Le mercredi - rendez-vous sur un lieu de randonnée différent à 14h30 (à 14h00 à partir du 8 novembre)

Responsables:
M. Daniel Wery
Mme Brigitte Devos

Contactez-nous

Agenda

 Le certificat médical est obligatoire pour la participation dans les promenades et randonnées pédestres.

Banner- Randonnees
Cookies