Mercredi 22 Juin Herbignies

Marche à Herbignies 23 juin 2022

Avez-vous ressenti le calme vous envahir en contemplant les fougères

Au bord de la rivière ?

Mais le plus beau, c’est le château.

Le château de Potelle flanqué de ses tourelles.

-« Suivez-moi. » Comme dit Stéphane Bern.

Montons dans l’une des tours. Nous y rencontrerons peut-être des habitants des siècles passés.

Croyez-vous aux fantômes, aux âmes égarées ?

Depuis le quatorzième siècle, ici se sont déroulées des histoires tragiques,

D’autres magnifiques.

Les vieilles pierres gardent leurs secrets.

Ah ! Si elles pouvaient parler…

Après cette incursion dans le passé,

Contemplons ce troupeau de vaches qui se désaltère.

Avouez que ce spectacle n’est pas ordinaire.

Quelques chèvres s’étonnent sur notre passage.

Une jolie maison se cache dans le paysage.

Tout se noie dans un océan de verdure.

Calme et repos, c’est un cadeau de la nature.

Ann Mary

HERBIGNIES.

HERBIGNIESest un hameau de Villereau. Aux origines, le domaine est attribué à Harbo, un homme germanique.

Il subsiste des vestiges de l’ancienne ferme du XVIII° siècle de l’abbaye d’Hautmont. A la révolution de 1789, les terres des moines furent vendues par portions de 87 ares. Superficie de parcelles que l’on retrouve encore aujourd’hui au cadastre.

Bien que Herbignies soit un hameau de Villereau, il est plus peuplé que le reste de la commune et possède d’ailleurs la mairie depuis 1870.

VILLEREAUdu latin Villare (écart d’un domaine agricole), est traversé par la rivière la Rhonelle. La superficie est de 552hect.la population de 958 hab.

Au II° siècle, le village se nommait : Villebellum et au I2° Velleriel. Dès 1730 orthographe actuelle.

Les habitants de Villereau se nomment : les VILLEREAUTINS, et ceux de Herbignies : les Herbignons.

L’importante église, dédiée à saint Géry, date de 1500 et restaurée en 1600.

Incendiée, au début de la 1ere guerre mondiale, elle sera réaménagée en conservant son clocher d’antan.

Souvenirs historiques. En 1359, le sire de Gommegnies, à la tête de 6 écuyers, résista à 340 ennemis au hameau d’Herbignies.

Avant d’être battus par les Carmagnoles à Wattignies, les Autrichiens pillèrent et incendièrent Villereau les 18 Juin et 17 Août 1793.

LE CHATEAU DE POTELLE.(MH)

Château féodal bâti au XIV°siècle, par Guillaume de Mortagne, sans doute à l’emplacement d’un autre plus ancien.

A l’origine, précédée d’un pont-levis et défendue par une herse et un assommoir, l’entrée est prise entre deux tours rondes percées de longues archères. La façade arrière sur la cour est ajourée et une élégante galerie à arcades porte la date de 1541 à côté des armoiries de Ferry de Carondelet et de Catherine d’Espagne.

Le château est entouré de douves alimentées par la Rhonelle qu’enjambe un pont-levis récemment restauré.

Brûlé trois fois, dans les guerres dont le pays eut à souffrir : en 1477 (siège de Louis XI), en 1654 (siège de Turenne), et en 1793 (siège des Autrichiens).

L’un des seigneurs de la maison de Mortagne, par son mariage avec Catherine de Barbençon, devint possesseur de la terre de Solre-sur-Sambre, où se trouve un château tout semblable à celui de Potelle.

L’aîné des enfants issus de ce mariage, Gilles de Mortagne, dit de Potelle, fut élevé à la cour du Hainaut et devint l’un des amis les plus dévoués de la malheureuse Jacqueline de Bavière.

Accusé de tramer la mort de Philippe le Bon, ennemi de la souveraine, lorsqu’il viendrait chasser dans la forêt de Mormal, il fut arrêté par les ordres du Grand Bailli du Hainaut, et écartelé sur le marché de Mons en 1433.

Ses terres confisquées furent rachetées par Antoine de Croÿ, qui les revendit deux ans plus tard à Jean, Roland, et Jeanne de Mortagne.

En 1490, Antoine de Mortagne, héritier de ces derniers, vendit les terres de Solre-sur-Sambre et de Potelle à Jean de Carondelet, chancelier de Flandre et de Bourgogne.

Ses descendants possédèrent la terre de Potelle jusqu’au siècle dernier, où elle a passé par alliance à la famille Du Sartel. Le baron Jean-Ferry du Sartel est propriétaire aujourd’hui.

Une grande chapelle (MH), située à côté du château, fut bâtie au 16° siècle par Charles Carondelet. Elle est intéressante par ses pierres tombales et par un superbe calvaire polychrome, sur la poutre de gloire.

Chaque mercredi après midi, un grand nombre de marcheurs parcourt les chemins et sentiers de Sambre-Avesnois. Trois sections se répartissent les trajets selon leurs goûts et leur forme physique pour des parcours de 6 km, 8 km ou 10 km voire plus.

Le mercredi - rendez-vous sur un lieu de randonnée différent à 14h30 (à 14h00 à partir du 8 novembre)

Responsables:
M. Daniel Wery
Mme Brigitte Devos

Contactez-nous

Agenda

 Le certificat médical est obligatoire pour la participation dans les promenades et randonnées pédestres.

Banner- Randonnees
Cookies